« Le monde ne va pas forcément très bien ! » « Vogue vogue joli bateau ! Je te porte là-haut comme un chapeau » « Où vont nos rêves les plus fous? »

 

Braving New Worlds, TEDxLausanne (April 2017)

La Nuit des Musées, Ecole Polytechnique Fédérale, Lausanne (Sept. 2017)

Connect, |FAT|Fashion Art Toronto, Toronto (April 2018)

Entre Révolution Française et révolution numérique, je thématise le sujet de la voix comme outil d’expression artistique et politique. Cette performance parle des libertés, et retrace avec humour et ironie l’Histoire de la silhouette féminine. Telle une poupée mécanique, je vous invite à remonter le temps, à me distraire et à nous amuser. Abusons des bonnes choses tant qu’il en est encore temps ! Champagne, macarons, cancan ... Entourée de mes deux gardes « suisses » et compagnons de scène, je me joue de l’étiquette et du protocole. Je vous dévoile une part de mon intimité, et vous fais part de mon état d’urgence, de mes désirs et de mes aspirations futuristes.

 

Between French Revolution and digital revolution, I thematize the subject of the voice as a tool of artistic and political expression. This performance speaks about liberties and recounts with humor and irony the story of the female silhouette. Like a mechanical doll, I invite you to go back in time, to entertain me, to amuse us. Let’s enjoy good things as long as there is still time! Champagne, macaroons, cancan ... Accompanied by my two "Swiss" guards, I play myself of the etiquette and protocols, I reveal to you some of my intimacy and part of my desires and my futuristic aspirations.

 

Concept, Design, Lyrics, Voice & Performance : Geneviève Favre Petroff

Music : Stéphane Augsburger

PET shell : FÖRMA SA

Metal crinoline: Frédéric Dayan

Corset in cotton: Clotilde Lerendu

Petticoats: Geneviève Favre Petroff, Christine Lavoie

Electronics and programming : Antoine Petroff

Directing advice: Camille Pawlotsky, Stéphane Aubry (Cie Voulez-Vous)

Wig: Raphaël Perruque

Photos: Alain Herzog

« The world isn’t totally going all that well but who dare pretend to care about it ? » « Are you ready for the big trip through the infinite space of personal digital data? »